Lettres et textes:
Le Berlin intellectuel
des années 1800

Lettre d'Adolf von Buch à Louis de Beausobre (Dresde, le 22 juillet 1763)

 

 

Scan Version dipl. Version de lecture Métadonnées Entités XML Scan Version dipl. Version de lecture Métadonnées Entités XML
 
 

Personnes apparaissant dans ce manuscrit

Groupes apparaissant dans ce manuscrit

    Œuvres évoquées dans ce manuscrit

      Lieux figurant dans ce manuscrit

      Bibliothèque d'État de Berlin / Section des manuscrits
      Réutilisation uniquement sur autorisation de la Bibliothèque d'État de Berlin

      24
      Monsieur,

      Je Vous avois preparé deja une longue lettre pour l'ordinaire passé. Vous y auriés vu un
      grand orage, qui me surprit à 1 1/2 mile de Berlin avec une pompeuse description d'un ciel obscur-
      ci, uniquement eclairé par des eclairs, suivis de coups de tonnerre: Vous y auriés vu quelques
      autres petites avantures fort peu interessantes; Vous y auriés vu mon arrivée à Dresde et la diffi
      culté, d'y trouver un logis, enfin Vous y auriés vu bien de choses, qui n'auroient pas pu man-
      quer, de Vous ennuyer; heureusement pour Vous j'êtois trop mal disposé ce jour, pour executer
      mon projet. Je suis arrivé ici le 16 au soir à 5 heures, et j'y ai trouvé un logis, qui s'il n'est pas
      des plus commodes, est au moins meilleur, que je m'y serois attendu, et que la rareté des maisons
      l'auroit pu faire esperer. Jusqu'à present je n'en ai pas pu trouver encore, et je crains, que
      je serai obligé, de me meubler, si je veux être passablement bien logé. Cela me causera de nou-
      velles depenses, outre celles, que j'ai deja, et qui montent fort haut. Le sejour de Dresde,
      n'a pu avoir beaucoup d'agréments pour moi jusqu'à present; je n'ai êté; que chés les
      Ministres, qui ont séance dans le Conseil privé et chés les Ministres êtrangers, qui m'ont
      rendu ces visites, mais comme je suis trop mal logé, pour accepter personne, je ne connois
      qu'une partie de ces Messieurs, ceux que j'ai trouvé et personne autre, ne voulant pas
      commencer de faire des visites, avant que d'en pouvoir faire à tout le monde. Vous sentés
      bien que je m'ennuye passablement. Mais ce n'est pas tout. 33.10, 11.36.1.12.24.39.13, 9.8,
      22.30.33, 20.10.4.38.6, 26.50, 3.18, 32.2.17.19.168 36, 7.28.24.41.36.2, 33.6, 17.2.38.13.29.26.24.14″
      13.33,24.13,22.2,33.40.14.37.13.24.39, 30.56.7.58.24.18, 23.13.50.36.2, 4I.38.20.24.35.47.4.33.6,.

      Ajoutés à cela, 35.58.13, 14.2, 24.10.16.32.28.12.24.4I, 9.30.29.4, I0.50.35.47.2.33, 87,
      34.56.16.37, 7.26.22.29.50.24.14.35.47.13.36, 29.28.24, 12.24.35.50.4.2.4I.58.3.18,: 4.47.29.8.40,
      9.2, 29.28.24, 6.4I.10.39, 4I.38.14.37.39.13. On attend le Roi de Pologne de retour le
      28, alors je quiterai mon incognito. En partant de Berlin, j'avois donné commission
      au marchand de vin Johannis, qui demeure pas loin de mon ancien logis, vis-à-vis du
      Fürsten-Haus, d'emballer mon vin et de me l'envoyer par occasion; si cela ne
      s'est pas fait encore, si le vin n'est pas gaté, et que quelqu'un le veuille, vendés le
      parceque je crains, qu'il ne se gate en chemin par les chaleurs. Faites mes compli-
      ments à toux ceux, qui se souviennent de moi et ecrivés moi aussi souvent que Vous
      pourrés. Vous ne sauriés vous imaginer, quel plaisir me font Vos lettres; j'ai [...]
      celle, que Vous m'avés ecrite ici et je vous en ai bien d'obligations.

      Monsieur,

      Je Vous avois preparé deja une longue lettre pour l'ordinaire passé. Vous y auriés vu un grand orage, qui me surprit à 1 1/2 mile de Berlin avec une pompeuse description d'un ciel obscurci, uniquement eclairé par des eclairs, suivis de coups de tonnerre: Vous y auriés vu quelques autres petites avantures fort peu interessantes; Vous y auriés vu mon arrivée à Dresde et la difficulté, d'y trouver un logis, enfin Vous y auriés vu bien de choses, qui n'auroient pas pu manquer, de Vous ennuyer; heureusement pour Vous j'êtois trop mal disposé ce jour, pour executer mon projet. Je suis arrivé ici le 16 au soir à 5 heures, et j'y ai trouvé un logis, qui s'il n'est pas des plus commodes, est au moins meilleur, que je m'y serois attendu, et que la rareté des maisons l'auroit pu faire esperer. Jusqu'à present je n'en ai pas pu trouver encore, et je crains, que je serai obligé, de me meubler, si je veux être passablement bien logé. Cela me causera de nouvelles depenses, outre celles, que j'ai deja, et qui montent fort haut. Le sejour de Dresde, n'a pu avoir beaucoup d'agréments pour moi jusqu'à present; je n'ai êté; que chés les Ministres, qui ont séance dans le Conseil privé et chés les Ministres êtrangers, qui m'ont rendu ces visites, mais comme je suis trop mal logé, pour accepter personne, je ne connois qu'une partie de ces Messieurs, ceux que j'ai trouvé et personne autre, ne voulant pas commencer de faire des visites, avant que d'en pouvoir faire à tout le monde. Vous sentés bien que je m'ennuye passablement. Mais ce n'est pas tout. 33.10, 11.36.1.12.24.39.13, 9.8, 22.30.33, 20.10.4.38.6, 26.50, 3.18, 32.2.17.19.8 36, 7.28.24.41.36.2, 33.6, 17.2.38.13.29.26.24.14″ 13.33,24.13,22.2,33.40.14.37.13.24.39, 30.56.7.58.24.18, 23.13.50.36.2, 4I.38.20.24.35.47.4.33.6,.

      Ajoutés à cela, 35.58.13, 14.2, 24.10.16.32.28.12.24.4I, 9.30.29.4, I0.50.35.47.2.33, 87, 34.56.16.37, 7.26.22.29.50.24.14.35.47.13.36, 29.28.24, 12.24.35.50.4.2.4I.58.3.18,: 4.47.29.8.40, 9.2, 29.28.24, 6.4I.10.39, 4I.38.14.37.39.13. On attend le Roi de Pologne de retour le 28, alors je quiterai mon incognito. En partant de Berlin, j'avois donné commission au marchand de vin Johannis, qui demeure pas loin de mon ancien logis, vis-à-vis du Fürsten-Haus, d'emballer mon vin et de me l'envoyer par occasion; si cela ne s'est pas fait encore, si le vin n'est pas gaté, et que quelqu'un le veuille, vendés le parceque je crains, qu'il ne se gate en chemin par les chaleurs. Faites mes compliments à toux ceux, qui se souviennent de moi et ecrivés moi aussi souvent que Vous pourrés. Vous ne sauriés vous imaginer, quel plaisir me font Vos lettres; j'ai [reçu] celle, que Vous m'avés ecrite ici et je vous en ai bien d'obligations.