Lettres et textes:
Le Berlin intellectuel
des années 1800

Lettre d'Adolf von Buch à Louis de Beausobre (Dresde, le 7 octobre 1763)

 

 

Scan Version dipl. Version de lecture Métadonnées Entités XML Scan Version dipl. Version de lecture Métadonnées Entités XML
 
 

Personnes apparaissant dans ce manuscrit

Groupes apparaissant dans ce manuscrit

    Œuvres évoquées dans ce manuscrit

    • Friedrich II: L'Antimachiavel. Ed. by J.D.E. Preuß. 1848. (dans les commentaires)

    Lieux figurant dans ce manuscrit

    Bibliothèque d'État de Berlin / Section des manuscrits
    Réutilisation uniquement sur autorisation de la Bibliothèque d'État de Berlin

    26
    Monsieur,

    J'ai reçu les trois lettres, que Vous m'avés ecrit en huit jours et s'il est vrai, que Vous avés eu de
    plaisir à les ecrire, j'en ai eu infiniment plus à les recevoir. Je ne puis pas rendre mes lettres aussi
    interessantes, que les Votres le sont, mais je juge par ce qui m'arrive dans de pareils cas, que Vous serés
    bien aise, d'avoir au moins quelques nouvelles de moi.
    Le Roi de Pologne mourut subitement avant
    hier
    après midi d'un coup d'apoplexie, apres avoir êté incommodé quelque jours d'un rhume, qu'il avoit
    trop negligé. Cette mort va changer extremement la face des affaires: les Polonois auront occasion
    d'exercer leur liberté d'election, et cela ne se fait jamais, sans qu'il y ait des factions, tandis que la Saxe
    tranquille sait deja son nouveau maitre, et paroit consolée.1 On dit, que la Pologne pendant le regne
    pacifique de 30 ans du feu Roi /car il est mort justement le jour de son election/ est parvenue à un
    êtat si florissant, que ceux qui t'ont2 vu avant ce tems là ne la reconnoissent pas. Jusqu'ici le chan-
    gement de maître n'a produit rien de remarquable ici. 87, 17.36.1.14.24.40, 35.50.2, 9.10.113.140,
    11.8.147, 7.4.38.17.26.24.143.39.30.129.11.13.40, 9I, 24.13, 3.18, 3.18.49.4.2.24.113.6, 50.24.8. personne
    34.127.47.143.4.29.32.28.36.138.10.14.4I.2,35.56.6,95,122. d30.14, jamais.40.26.58.19.10.4.4I.13,30.56,
    22.28.16.24.147.tout le monde 29.6,38.13.29.I.38.3.8, 11.26.22.22.2, 39.6.33.34.38.16.13.40
    pour 22.28.4. que 22.26.24, 16.129.40.58.20.2I.12.143.10.24.17.8. ne 22.88, 14.13.4I.41.2.
    3.I.129.40, 50.24, 33.10.5.4.36.14.24.4I.23.18, 9.2, 7.26.24.20.58.147.12.28.24, 6.136, 3.18,
    38.13.116.36.2.138.146, 22.30, 11.36.10.14.113.39.8, 13.143.138, 140.18.36.14.6.50.40.8.

    Commentaires

    1 Le roi de Pologne Auguste III, sucesseur d'Auguste le Fort, était, comme son père avant lui, également prince électeur de Saxe. La question de la forme de l'élection du roi de Pologne faisait l'objet de critiques, comme par exemple en 1740 sous la plume du dauphin de Prusse dans son Antimachiavel, chapitre XX: „La Pologne nous en fournit des exemples: on y trafique si grossièrement du trône qu'il semble que cet achat se fasse aux marchés publics, et la libéralité d'un roi de Pologne écarte de son chemin toute opposision.“(Preuß, vol. 8, p.147

    2 Lire non pas „t'ont“, mais „l'ont“

    Monsieur,

    J'ai reçu les trois lettres, que Vous m'avés ecrit en huit jours et s'il est vrai, que Vous avés eu de plaisir à les ecrire, j'en ai eu infiniment plus à les recevoir. Je ne puis pas rendre mes lettres aussi interessantes, que les Votres le sont, mais je juge par ce qui m'arrive dans de pareils cas, que Vous serés bien aise, d'avoir au moins quelques nouvelles de moi. Le Roi de Pologne mourut subitement avant hier après midi d'un coup d'apoplexie, apres avoir êté incommodé quelque jours d'un rhume, qu'il avoit trop negligé. Cette mort va changer extremement la face des affaires: les Polonois auront occasion d'exercer leur liberté d'election, et cela ne se fait jamais, sans qu'il y ait des factions, tandis que la Saxe tranquille sait deja son nouveau maitre, et paroit consolée.1 On dit, que la Pologne pendant le regne pacifique de 30 ans du feu Roi /car il est mort justement le jour de son election/ est parvenue à un êtat si florissant, que ceux qui t'ont2 vu avant ce tems là ne la reconnoissent pas. Jusqu'ici le changement de maître n'a produit rien de remarquable ici. 87, 17.36.1.14.24.40, 35.50.2, 9.10.113.140, 11.8.147, 7.4.38.17.26.24.143.39.30.129.11.13.40, 9I, 24.13, 3.18, 3.18.49.4.2.24.113.6, 50.24.8. personne 34.127.47.143.4.29.32.28.36.138.10.14.4I.2,35.56.6,95,122. d30.14, jamais.40.26.58.19.10.4.4I.13,30.56, 22.28.16.24.147.tout le monde 29.6,38.13.29.I.38.3.8, 11.26.22.22.2, 39.6.33.34.38.16.13.40 pour 22.28.4. que 22.26.24, 16.129.40.58.20.2I.12.143.10.24.17.8. ne 22.88, 14.13.4I.41.2. 3.I.129.40, 50.24, 33.10.5.4.36.14.24.4I.23.18, 9.2, 7.26.24.20.58.147.12.28.24, 6.136, 3.18, 38.13.116.36.2.138.146, 22.30, 11.36.10.14.113.39.8, 13.143.138, 140.18.36.14.6.50.40.8.

    Commentaires

    1 Le roi de Pologne Auguste III, sucesseur d'Auguste le Fort, était, comme son père avant lui, également prince électeur de Saxe. La question de la forme de l'élection du roi de Pologne faisait l'objet de critiques, comme par exemple en 1740 sous la plume du dauphin de Prusse dans son Antimachiavel, chapitre XX: „La Pologne nous en fournit des exemples: on y trafique si grossièrement du trône qu'il semble que cet achat se fasse aux marchés publics, et la libéralité d'un roi de Pologne écarte de son chemin toute opposision.“(Preuß, vol. 8, p.147

    2 Lire non pas „t'ont“, mais „l'ont“